Pontal de Maceio

    Le BrĂ©sil… comme tous les riders, j’en rĂȘvais depuis longtemps. En dĂ©cembre 2015, c’est sur un coup de tĂȘte que je dĂ©cide de partir Ă  l’aventure. Je cherchais un endroit oĂč m’entraĂźner quotidiennement et gagner de quoi vivre sur place. Un peu par hasard, j’ai appris que l’Ă©cole « Caval’kite » cherchait un prof pour trois mois. Quelques mails Ă©changĂ©s, la rĂ©servation des billets et me voilĂ  Ă  Pontal de Maceio.

_dsc6539

Pontal de Maceio ne figure pas (encore) parmi les grandes destinations kitesurf du Ceara (Nord-Est). Pourtant, ce petit village de pĂȘcheurs situĂ© le long des cĂŽtes atlantiques n’a rien Ă  envier Ă  ses voisins. Avec ses longues plages de sable blanc constamment balayĂ©es par les alizĂ©s, Pontal sĂ©duit.

    Avant de partir, on m’avait dit : « Tu vas voir, au BrĂ©sil, on fait la fĂȘte, on danse et on boit de la caĂŻpi !». En arrivant Ă  Pontal, oĂč la nuit tombe Ă  17h, je me suis dit que le programme serait  bien plus paisible… le soir mĂȘme je changeais d’avis ! A Pontal, l’atmosphĂšre festive est quasi permanente. La journĂ©e, Ă  Barra, le reggae donne le rythme aux sessions de kite et aux ouvertures de Skol. Sur la plage du village, les radios chantent le forro, la musique et danse rĂ©gionale. Le soir, brĂ©siliens, touristes, voyageurs, riders sortent et se retrouvent. Le jeudi soir, c’est l’happy hour Ă  Caval’kite. Ici, que l’on soit brĂ©silien ou pas, on boit de la caĂŻpi, on mange des bolinhas au fromage et on grille la bonne picanha locale… Deux jours plus tard, lorsque la boĂźte locale (le Deth) ouvre ses portes, c’est l’inversion des rĂŽles. BrĂ©siliens et BrĂ©siliennes invitent les vacanciers Ă  se dĂ©hancher au son du forro et trĂšs vite c’est une vĂ©ritable leçon de danse collective qui prend place. Les mouvements de bassin se rĂ©pondent, les jambes se croisent, les rires fusent.

Les spots

A cinq minutes de Pontal, prĂšs de l’embouchure du Rio Jaguaribe, se trouve LE spot du village : Barra. Pour s’y rendre, un buggy ou une voiture adaptĂ©e aux chemins de sable est nĂ©cessaire. L’école Caval’kite propose Ă©galement des transferts Ă  bord du “Toyoyou” (camion jaune en bois connu de tout le village !). AprĂšs avoir traversĂ© des champs de cactus et les canyons de sable rouge, un immense lagon nous fait face. A marĂ©e basse plusieurs bancs de sable se dĂ©couvrent formant ainsi plusieurs zones Ă©parses de flat. Un vĂ©ritable terrain de jeu !

dscn7348img_1464

Si comme moi vous aimez le flaaaat je vous conseille de vous déplacer sur les différents bancs de sable qui apparaissent et disparaissent en fonction de la marée.

14257709_10210438007928575_577415525555539995_o

Autre astuce, Ă  l’embouchure du rio, Ă  marĂ©e descendante, un courant trĂšs puissant se crĂ©e. Si le vent est light le mieux est de se placer dans cette zone car on gagne facilement quelques noeuds.

Lorsque la mer est trop haute Ă  Barra, on se retrouve devant l’école Caval’kite. Jusqu’au sunset, on s’amuse dans les vagues avec de bons kickers tribord
 pour ensuite boire une caĂŻpirinha bien fraĂźche au bar de Caval’kite !

Que faire Ă  Pontal et autour ?

Le plus pratique est de louer un buggy. Sinon, les taxis ne sont pas trĂšs chers.

    • Les trois plages de Pontal : la plage principale avec les barracas ; Plage das Agulhas, pour ceux qui aime la nature et se retrouver ; Canto da Barra, grande plage idĂ©ale pour le kitesurf.
    • Caval’kite: cours de kite, cours d’équitation, Downwinds, kites-burgers de folie, grosses soirĂ©es et j’en passe… The place to be Ă  Pontal ! Je vous conseille le Caval’trip, un downwind de plusieurs kilomĂ©tres pour rejoindre une petite cabane au bord d’un rio (fleuve), faire une pause barbecue/Caipirinha (encore!) avec le poisson pĂȘcher dans le rio et rentrer en cheval par la plage

    • Un passeio en buggy : le littoral de Pontal Ă  Icapui est sublime ! Pour la pause dĂ©jeuner, un conseil : arrĂȘtez-vous dans une barraca pour manger des langoustes et une bonne feijoada.
    • Une escapade Ă  Canoa Quebrada : A seulement 45 minutes en voiture de Pontal de MaceiĂł, Canoa Quebrada et ses immenses falaises rouges sont Ă  dĂ©couvrir ! Ce village mythique des annĂ©es hippies a conservĂ© toute sa lĂ©gĂšretĂ©. Pour les fans de reggae, une soirĂ©e dans le canyon du “Freedom Bar” s’impose.

_dsc6526

Logement

A Pontal, il y en a vraiment pour tous les goĂ»ts et tous les budgets. De l’hĂŽtel de luxe Ă  la maison traditionnelle brĂ©silienne, vous trouverez ce qu’il vous faut !

    • “Casa Roots” fut mon chez moi pendant plusieurs mois. C’est une maison de village trĂšs simple, comme toutes celles du centre de Pontal. C’est roots, bon marchĂ© (plus ou moins 30 reals la nuit soit 8,70€). Pour plus d’infos supplĂ©mentaires contacter Caval’kite.
    • « Villa Vera Theresa« : 5 Bungalows oĂč « Manaus » se fera un plaisirs de vous accueillir. Cuisine commune, piscine, on dirai un charmant petit village gaulois !
    • “Maison au ZĂ©nith, The Kitesurfers House” : Barbora et Alberto vous accueilleront dans leur magnifique maison. Tout est conçu pour les kitesurfers et les after-sessions. Plaisir garanti !
    • “La maison blanche” : En face de Casa Roots, c’est une pousada avec une piscine, jacuzzi et un beau jardin tropical. Environ 200-250 reals la nuit (58-72€). Plus d’infos : (lien)
    • “La vie en rose” : Dans le village, petite maison pour huit personnes tout en couleur et bourrĂ©e de charme. Piscine, jardin tropical, hamacs
 Environ 200 reals/nuit pour  la chambre et 450 reals/ nuit (=130€) pour la maison.

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s